Mon panier

Votre panier est vide.

Editions Rivages - Récit - Albert Einstein, journal de voyage (Extrême-Orient, Palestine, Espagne - 1922-1923)

Auteur Albert Einstein - William Marx (Préfacier) - Stéphan Zékian (Traducteur)
Edition, collection Editions Rivages
Destination Chine, Espagne, Israël, Japon, Monde
Pays, Région, Ville Chine, Espagne, Israël, Japon, Monde
Type d'ouvrage Beau livre / Récit / Roman / Carnet de voyage
Votre voyage Voyage immobile (récits, romans...)
Date de publication 22 mai 2019
Les notes de la librairie :
Notre appréciation "très" personnelle
notenotenotenotenote

18,00 €

 

Expédition : aujourd'hui ou retrait à la librairie

0

Paiement sécuriséPaiement sécurisé Crédit Agricole

Entre la fin de l’année 1922 et le début de l’année 1923, fraîchement acquis à la célébrité, Albert Einstein, accompagné de sa femme Elsa, entreprend un voyage qui le mena du Japon à l’Espagne en passant par la Palestine. Il couche ses impressions sur des carnets longtemps restés inédits. La poésie qui s’en dégage montre combien leur auteur était loin d’être un simple être de science. Les réflexions sur la science, la philosophie, l’art et la politique côtoient ses impressions et ses observations amusées sur les pays qu’il traverse et les évents qui jalonnent son parcours : de la conférence inaugurale de l’Université hébraïque de Jérusalem, à une «garden party» organisée par l’impératrice du Japon en passant par une audience auprès du roi d’Espagne et les rencontres de compatriotes égarés en terres étrangères.

Octobre 1922 : Albert Einstein s’embarque à Marseille pour un voyage de six mois qui le conduira en Extrême-Orient, à Hong Kong, à Shanghai et au Japon, puis en Palestine et en Espagne. L’auteur de la théorie de la relativité est alors l’homme le plus célèbre au monde, parlant d’égal à égal avec les souverains et les chefs d’État, accueilli partout par des foules enthousiastes. Et pendant ce temps, en Allemagne, sa tête est mise à prix par les milices d’extrême droite.
Or, pour la première fois Einstein tient un journal, un journal de bord, où il note ses impressions, raconte avec humour les menus incidents du voyage, décrit les paysages de l’Orient et les personnages pittoresques qu’il rencontre. Il découvre des mondes nouveaux, des mondes rêvés. Il se confronte à la réalité coloniale et fait l’expérience, plus difficile qu’il ne pensait, d’une autre relativité : celle des cultures. Une conscience esthétique et politique s’exprime et s’affirme. L’un des plus grands génies de tous les temps se révèle sans pudeur et sans aucune censure dans sa vie quotidienne et dans son intimité.
C’est ce journal qui est maintenant publié pour la première fois.

(Présentation de l'éditeur)

Ces mots d'Albert Einstein se lisent avec un grand plaisir. La traduction nous semble très bonne (photos et croquis ponctuent ce récit)

Soyez le premier à donner votre avis !