Mon panier

Votre panier est vide.

Actualités / Blog de la librairie

<< Page précédente1234567891011121314151617181920Page suivante >>

Voyage linguistique

22/09/14

C'est un ami, Médéric Gasquet-Cyrus, grand spécialiste du parler provençal, marseillais et autres langues méridionales, qui m'a suggéré de proposer à la librairie ce livre “Poésie du gérondif”. Il dépasse le cadre de la thématique que nous nous efforçons de suivre si on en croit la quatrième de couverture mais, finalement, pas tant que ça.  L'auteur, Jean-Pierre Minaudier) nous propose un voyage des mots et de la grammaire, où il sera question du parler Fidjienn, de Khanty, de garifuna, du caucasien, de langues austronésiennes…ou de basque.

Oubliées ou en marche de l’être, des milliers de langues natales - dont la portée ne dépasse parfois pas « la haie du voisin », et dont la jeunesse locale a souvent saisi après les premières escapades qu’elle ne les aideraient pas dans leurs envies d'ailleurs - nous racontent le Monde, son histoire et sa géographie.

Robin, a souhaité le parcourir et vous livre ici sa chronique :

Poésie du Gérondif

Le titre de ce livre est susceptible d’en éloigner plus d’un. Mieux vaut s’attarder sur son sous-titre : Vagabondages linguistiques d’un passionné de peuples et de mots.

Car il s’agit bien ici de découvertes amusées, plus que d’études linguistiques. Jean-Pierre Minaudier, historien de formation mais amoureux de l’étude des langues rares, nous dresse ici un panorama des langues les plus absurdes et cocasses qui furent parlées (certaines le sont encore) durant l’histoire de l’humanité. On découvre ainsi une langue sans aucune voyelle, ou encore une autre qui dispose de 14 tonalités différentes pour prononcer une seule et même syllabe, et donc de 14 sens différents.

Au-delà du simple inventaire, il s’agit bien ici d’expliquer le pourquoi du comment. Ainsi, le chinantèque, cette fameuse langue aux 14 tons, prend tout son sens lorsqu’on comprend qu’il s’agissait de communiquer d’une vallée à l’autre par sifflement. On pouvait donc ainsi, en reproduisant les mélodies des phrases, transmettre des messages simples.

On se prend à se retrouver intrigué, puis réellement intéressé par toutes ces langues atypiques. L’auteur étant lui-même un passionné, l’alchimie prend facilement et l’étude se lit agréablement et sans complexité.

Poésie du gérondif - Éditions le Tripode

(Par Robin)

Retrouvez chaque jour l'humour et le fin-parler de Médéric et sa chronique “Dîtes-le en Marseillais” sur France Bleu Provence

Voir les commentaires

Alors, cette semaine ? #1

19/09/14

image

“Alors, cette semaine ?”

Voici une chronique que j’aimerais vous proposer de manière hebdomadaire, le vendredi par exemple, histoire de faire le point sur les parutions, anecdotes et autres petites histoires de la librairie.

Bien évidemment, c’est à nous de faire en sorte que cette initiative ne soit pas tuée dans l’oeuf au bout de 3 semaines.

Alors, cette semaine ?

Disons qu’entre 2 vidéos postées sur Instagram là http://instagram.com/p/tFztL3MmYU/ ou là http://instagram.com/p/tHtrbyMmaR/ nous avons reçu quelques nouveautés intéressantes.

Aux éditions La Martinière, “Ils sont partis vivre ailleurs” est le portrait de femmes, d'hommes qui, par Amour, envie d'entreprendre ou besoin humanitaire, sont partis voir si le bonheur étaient là-bas, ailleurs.

Trois guides chez Hachette retiennent notre attention. Le retour, enfin, d'un guide bleu (guide culturel) consacré à Londres, la nouvelle édition de notre guide de référence ici Saisons et climats et la création d'un guide Évasion consacré à Paris (la collection Évasion que nous trouvons excellente pour passer quelques jours en ville grâce à son système astucieux de suggestions d'itinéraires)

Côté culinaire, même si notre fonds n'est pas exhaustif, nous aimons picorer dans le catalogue des éditeurs dédiés à cet univers. Et là, cette semaine, nous plongeons dans la tradition vietnamienne avec ce livre très flatteur des éditions Solar : Les recettes authentiques de Uyen Luu (vous pourrez déjà saliver sur ses recettes en furetant sur son blog). Et puis, après l'Italie, le Liban et l'Inde, les éditions La Plage nous offre le loisir de découvrir ce que l'on peut cuisiner à partir de ce vous pourrez trouver dans une épicerie en Grande Bretagne.

Saluons l'arrivée de nouveaux guides sur 2 destinations “en vogue”. Tout d'abord, les Québécois d'Ulysse et un guide sur Carthagène puis les australiens de Lonely Planet avec leur première traduction d’Oman et des Émirats.

….Et, une fois de plus, je vous invite à découvrir aux Éditions Issekinicho “Kokekokkō ! 16 vues du Japon” qui réunit 16 illustrateurs autour du Japon, de sa vie locale, de ses premières expérimentations…Un beau livre à univers différents, plein d'humour dont on ne décroche pas facilement (il est un peu une raison du retard dans mon travail cette semaine !)

image

(Par Pascal)

Voir les commentaires
12/09/14

Nous l'attendions avec impatience, ce livre “Kokekokkō, 16 vues du Japon” édité par Issekinicho (Oui, il faut s'y prendre 2 fois pour le lire et l'écrire !) est un projet collectif de 16 illustrateurs, à univers différents, qui ont eu comme mission de croquer le Japon. C'est frais, enthousiasmant, parfois délirant…mais surtout plein de talent(s).
Le livre est disponible à la librairie http://www.librairie-voyage.com/editions-issekinicho-beau-livre-kokekokko-15-vues-du-japon.html

Voir les commentaires

Le livre, le web et nous

02/09/14

Il y a quelques semaines une nouvelle loi censée encadrer la vente de livres par Internet a été promulguée.

Cette loi oblige dorénavant chaque librairie en ligne à faire payer aux internautes des frais de port. Dans le même temps elle nous interdit de faire profiter aux clients de la remise de 5% qui est la réduction maximum légale autorisée sur le prix du livre neuf.

L’objectif de cette loi est clair, inciter les clients à venir acheter leurs livres en librairie plutôt que sur internet où les livres seront donc plus chers.

De notre côté, s’il était évident qu’il fallait légiférer sur le calcul des frais de port (notamment à cause de la vente à perte), je trouve complètement farfelu l’idée de ne plus faire profiter à tout le monde des 5% de remise. Ceci enclave encore plus les habitants non-urbains n’ayant pas la chance d’avoir une librairie près de chez eux. Ces derniers vont donc payer leurs livres au prix fort.

J’imagine que les personnes ayant pensé cette loi partaient d’une bonne initiative, et avaient en ligne de mire des sites comme Amazon qui pratiquaient la remise de 5% ainsi que la gratuité des frais de port (vendant ainsi à perte de nombreux livres). Aujourd’hui, ces mêmes sites vont vendre leurs livres sans la remise et des frais de port à 1 centime. Merci donc aux concepteurs de cette loi qui offrent donc 5% de marge supplémentaire à Amazon. Good Job.

Car, il ne faut pas se leurrer, cette loi ne va pas faire venir en nombre les gens en librairie, les grands sites de vente en ligne vont garder leurs clients, ceux qui ont parfois une cinquantaine de kilomètres à parcourir aller et retour pour venir en librairie, et qui n’ont donc pas forcément d’autre choix. Et de plus, c’est même une mesure qui empêche des librairies de petite taille d’investir sur un site web, trop coûteux, trop contraignant.

De notre côté, étant présents sur le circuit du e-commerce depuis presque 15 ans, nous allons nous adapter. Finalement ne pouvant plus vous offrir les 5% de remise nous vous proposons des frais de port relativement bas. Entre 1.90 € et 2.90 € pour nos cartes et nos guides, ainsi vous devriez vous y retrouver par rapport aux tarifs que nous accordions avant cette loi.

….et puis, bien-sûr, nous vous attendons, pour ceux qui le peuvent, aussi à la librairie avec, je l’éspère, toujours ce sourire et cet enthousiasme qui vous donnent encore et encore l’envie de passer nous voir, en vrai. Rentrer dans une librairie, comme dans tout commerce, doit être un excellent moment à vivre et cela commence par l’accueil.

(Par Pascal)

Voir les commentaires

LA destination à la mode

14/08/14

image

“Alors, quelle est la destination à la mode ?”

Cette question m’a toujours décontenancée. Autant sur la réponse à apporter que sur la question en elle-même. Finalement le terme “à la mode” sera interprété différemment en fonction de la personne nous questionnant. Et le dilemme est là ! Répondre en tenant compte de mon avis, ma vision du sujet, ou en fonction de mon auditoire…ou tout simplement en suivant la tendance des ventes réalisées…En tant que libraires du voyage, nous ne pouvons ne pas avoir d’avis, ne pas partager nos connaissances, ne pas échanger sur l’éternel propos de la destination de voyage. Donc, au-delà du fait de s’en sortir par une pirouette humoristique, le client (toujours en face de moi depuis le début de ce texte) attend impatiemment LA réponse.

“Alors, quelle est la destination à la mode ?”

Me voici donc dans l’analyse et les premières tentatives de réponses à la question et finalement dans l’appréciation du groupe socio-culturo-ethno-economico-voyageur dans lequel se trouve mon interlocuteur.

Le baroudeur. Alors pour lui, c’est simple, ce qu’il entend par “à la mode”, c’est la destination qui s’ouvre, encore un peu hors circuits touristiques. Voyager à faible coût sera primordial. Pour lui, j’affirmerai qu’aujourd’hui la destination “à la mode” sera la Colombie….bien que la demande soit finalement assez rare en comparaison avec ses voisins sud-américains (Excepté le Vénézuela bien évidemment)

L’écolo-chic (oui, je suis conscient de l’approximation de mon classement de genre de voyageurs….mais après tout, nous sommes le 14 août, qui lira cet article ?). Alors là, attention, je dois glisser une destination “à la mode” mais sans prendre l’avion. J’insisterai alors sur une destination comme le Montenegro dont on voit d’années en années l’engouement se multiplier…et pour cause, ce pays est un savoureux mélange de mer et de Montagne, la taille modeste de ce pays permet de le découvrir sans passer son temps dans la voiture….ou sur son vélo.

L’urbain. Le touriste citadin voudra connaître la ville où il faut aller, “à la mode” sera donc un argument pour choisir une destination où il fera bon vivre de jour….comme de nuit. Barcelone, Berlin, Londres…bien-sûr pour l’Europe mais nous ne manquerons pas de citer (au delà de l’éternelle New York) des villes comme Vancouver, Séoul, Rio….ou l’incroyable Kyoto.

Le randonneur. Peu importe s’il faut rester en France pour le randonneur, l’essentiel sera d’aller marcher sur un parcours qui deviendra “à la mode” après son passage. Bien évidemment, sur les itinéraires au long cours reviennent souvent le Gr20 en Corse, le Gr5 dans les Alpes, le Gr10 dans les Pyrénées mais aujourd’hui un itinéraire se développe et risque de prendre une ampleur dans les prochaines années : “Le chemin de Saint Guilhem”. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais imaginez un sentier qui démarre de l’Aubrac pour relier le Languedoc en passant par les gorges du Tarn, les causses, le Mont Aigoual, le cirque de Navacelles. (Ces noms ne vous parlent pas, allez jeter un oeil vers Google images)

La famille en combi. Alors là, c’est différent, la réponse devra élucider les problèmes de foule, de tourisme de masse mais prendre en compte la beauté des paysages à traverser. Pour eux, les destinations correspondant à leur critère “à la mode” seront des provinces comme l’Émilie-Romagne ou les Abbruzzes en Italie, le sud-ouest ou le nord de l’Angleterre ou encore la région des Balkans.

“Alors, quelle est la destination à la mode ?”

Finalement, c’est sûrement un peu de moi que je viens de citer dans ces groupes de voyageurs.
Aussi, en nous en tenant uniquement au bilan comptable des guides et cartes vendus et en prenant en compte le fait qu’une destination “à la mode” serait finalement celle pour laquelle nous aurions réalisé le plus de ventes alors voici ce que, honnêtement, je devrais répondre : La destination à la mode cette année c’est le Portugal, c’est impressionnant, j’ai le sentiment que tout le monde part là-bas. C’est simple, je pense même qu’il y aura plus de rennais au Portugal, au mois d’aoû,t que dans leur propre ville. Je n’oublie pas non plus, en France la Corse ou la Dordogne, très très demandées au mois de juillet à la librairie. Et puis, bien-sûr, l’Italie du nord, toujours un casse-tête en terme de choix de guides puisqu’il en faut rapidement 2 ou 3 suivant le parcours exact que l’on souhaite établir.”

“Alors, quelle est la destination à la mode ?”

Voyez comme il est difficile de répondre à cette question…et pourtant…nous devons y répondre plusieurs fois par jour.
Lorsque vous passerez à la librairie et que vous me direz “Alors, quelle est la destination à la mode ?” mon petit rictus qui suivra votre demande sera la représentation visuelle de mon cerveau qui tentera de définir à quelle catégorie de voyageur vous appartenez. Puis viendra ma réponse.

….Mais, au fait, pour vous, c’est quoi une destination à la mode ?

(Pour l’anecdote, il m’a fallu une heure pour écrire cet article pendant laquelle nous avons vendu 4 guides du Portugal…)

La photo de cet article est un assemblage composé à partir de la vitrine de la librairie Greenwich à Rennes
(Par Pascal)

Voir les commentaires

Londres de A à Z

08/08/14

Vous pensez qu'il est simple de trouver un atlas de l'ensemble de la ville Londres en France ? Depuis aujourd'hui, oui, à la librairie du voyage !
Mais, je vous l'assure, réussir à obtenir ce sésame n'a pas été une mince affaire.Voici déjà un an que j'envoyais des mails fréquents à l'éditeur, tentant même des appels téléphoniques. Malgré des promesses de la part de AZ Publishing, je ne voyais jamais arriver ces atlas. Pourquoi ? Cela restera un des plus grands mystères qu'aient connu la librairie.
Courant Juin, nous avons décidé de ne rien lâcher, il ne passait pas une journée sans que nous ne contactions la maison d'édition pour s'assurer qu'ils prendraient en compte notre demande. Un mois plus tard, ils ont craqué et nous ont envoyé les atlas. Pourquoi tant de zèle, tant d'attente, je n'en sais rien mais aujourd'hui nous pouvons enfin répondre OUI à cette question maintes fois posée par nos clients : “Avez-vous en stock l'atlas A to Z de Londres ?”

….Et ça, c'est une fierté !

Voir les commentaires

Lisez, c'est l'été

30/07/14

image

Robin et Émilie ont eu la délicate mission de choisir 5 livres à vous présenter. Des livres d'été, des livres “plaisir”, des livres “découverte”… Rien de culturel, de la lecture légère, celle qui convient bien à notre état esprit estival. Peu importe la destination, seuls comptent les doigts de pied en éventail.

Voici leur sélection.

image

Douche écossaise (Éditions Guérin)

Ce récit est celui d'un séjour, plus ou moins réussi, en Ecosse, à marcher sur la West Highland Way.
L'auteur sait très bien de quoi il parle, puisqu'il est lui-même accompagnateur professionnel de randonnées. Et c'est avec un trait drôle et incisif qu'il dépeint les humeurs et les caractères de la joyeuse bande franchouillarde qu'il emmènera sur place.
Du vol de leur camembert par les douaniers à l'incompréhension totale de la langue anglaise, ils vont tenter de progresser, bien à leur façon, le long de cette route.
Entre deux conflits d'humeur, sous la pluie, la bonne humeur et l'humour prennent le dessus, et on s'attache à ce petit groupe, pas franchement de bonne volonté.

image

Grizzly Park (Éditions Le mot et le reste)

Dans le far-west des temps modernes, une seule chose effraie nos protagonistes : l’OURS.
Ils ne l’ont jamais vraiment croisé, certes. Personne autour d’eux non plus, certes. Alors d’où vient cette peur irrationnelle, cette « bearanoïa » comme ils l’appellent ?
Lors d’un trip dans les rocheuses américaines, de Denver jusqu’au Montana, la faune s’ouvrira à eux : gentils et mignons petits oiseaux, charmantes marmottes, adorables écureuils. Mais… et le grizzly ?
Rencontreront-ils l’ours tant craint ? Armés de leur spray anti-ours, ils feront en tous cas tout ce qu’ils peuvent pour l’éviter.
Ce livre, récit d’une obsession, est surtout l’occasion de se moquer de nos paranoïas de touristes : peur des requins, ou des ourangs-outans…

image

Touriste professionnel (Éditions Stock) 

Lors de cette période estivale, où chacun est armé de son guide, prêt à foncer vers sa destination de vacance, il est temps de rendre hommage à cette étrange espèce, qui attise tant de fantasmes et de convoitises : l’auteur de guide de voyage.
Notre imaginaire collectif nous le représente à siroter des cocktails, ou à manger aux plus grandes tables, et ce toute la journée. Ce livre va nous permettre de cerner un peu mieux la réalité de cette profession : du budget limité aux propriétaires d’établissements souvent agressifs envers ces auteurs, tous leurs déboires sont ainsi mis en valeur, mais avec une dérision et un humour franchement plaisant.
On comprendra d’autant mieux les commentaires parfois peu en phase avec la réalité de nos guides. Mais, loin de nous énerver, on se sentira finalement complice de ces auteurs, et, le sourire aux lèvres, on leur pardonnera leurs erreurs (la plupart du temps, au moins).

image

On part vivre sur une île déserte (Éditions Gallimard Jeunesse)

Un drôle de guide de survie. Ce livre peut être utile, au cas où, (on ne sait jamais), vous êtes amenés à vous échouer sur une île déserte (type Belle-Île, l'Île d'Yeu, ce genre de paradis hostiles quoi !).
Ce guide signé Gallimard jeunesse présente les trucs et astuces nécessaires à la débrouille. Parmi les conseils on y apprend comment pêcher, quelles sont les réserves naturelles exploitables, comment se construire un hamac… Et plein de choses amusantes, et utiles encore !
Graphisme original et sympa, conseils plein d'humour, Gallimard jeunesse a bien réussi son coup ! Un bon livre à emmener partout en vacances pour se donner des idées qui ont goût d'aventure!

image

Jamais sans mon Kmion (Éditions de l'épure)

Jamais sans mon Kmion de Martine Camillieri est un livre qui donne envie.

Dans une première partie, ce livre nous présente les bonnes manières du voyage en camion. Après de jolies photographies de camions tous décorés de manières différentes et aménagés de façon à être le plus pratique possible, l'auteur nous explique comment voyager au mieux, en étant le plus respectueux possible de la nature.
La deuxième partie de ce super livre (grosse partie d'ailleurs) présente des recettes et des astuces de cuisine quand on voyage en camion. Les recettes semblent toutes abordables, faciles à réaliser et donneront réellement faim aux gourmets (et aux gourmands..), d’ailleurs les photos n'y sont pas pour rien.

Les recettes sont réalisables à la maison, ce qui fait de ce livre un livre pour toutes les situations. En gros, il est indispensable !

(Par Émile et Robin)

Voir les commentaires

La loi sur la vente de livres par internet

30/07/14

Début Juillet, une loi est passée. Celle-ci nous concerne directement puisqu'elle légifère la vente de livres par Internet. Cette dernière est, de notre point de vue, très discutable mais nous y reviendrons très rapidement.

Pour le moment, il est important de nous mettre en conformité avec celle-ci.

Quelles en sont les modalités ?
Dorénavant, un site marchand, une librairie en ligne, ne peux plus offrir aux internautes la remise légale maximum de 5% sur le prix du livre. Dans le même temps, il est aussi interdit d'offrir les frais de port (mais aucun minimum n'a été fixé).

La remise de 5% pourra tout de même être appliquée si l'internaute choisir de venir retirer son livre en librairie.

L'objectif est donc pour nous de continuer à proposer le meilleur tarif possible aux personnes n'ayant pas le loisir de pouvoir se déplacer à Rennes pour passer directement à la librairie. Donc, à défaut de continuer à vous offrir les 5% de remise sur le site, nos frais de port seront très réduits (entre 1.90 euros et 2.90 euros en moyenne). Ainsi, les habitués constaterons qu'ils n'auront pas à dépenser plus pour recevoir les guides ou les cartes commandés !

Malheureusement, cette application de la loi demande un minimum de temps de développement que nous n'avions pas anticipé. Notre partenaire Addviso appliquera donc sur le site cette nouvelle réglementation dans les prochains jours, début août.

Voir les commentaires

Humour de randonneur

18/07/14

image

De prime abord ce n’est clairement pas un guide de randonnées que vous choisiriez si vous souhaitiez rire en lisant un livre. Et pourtant, ce guide consacré aux tours du Viso est unique en son genre. Je vous l’accorde, il ne s’agit pas là d’un humour “mainstream”, c’est de la blague parfois potache, ciblée, où les auteurs se mettent en scène(s) devant ces décors somptueux de Montagne.

Ce guide dont la nouvelle édition revue et augmentée vient de paraître est une pépite en son genre. 2 auteurs, Guillaume & Étienne Vallot, guides de Montagne dans les Hautes-Alpes, plus précisément dans le somptueux parc national du Queyras (surtout ne pas prononcer le « S »), vous ont concocté une sélection d’itinéraires sur plusieurs jours autour du Mont Viso, le roi de Pierre, situé à la frontière entre la France et l’Italie. Les possibilités de parcours sont multiples, les capacités d’hébergement sont importantes et les décors sont juste merveilleux.

Ce guide « Tous les Tours du Viso » possède peu de cartes (il en existe de bonnes françaises ou italiennes à côté) mais son intérêt réside dans la multitude de photos panoramiques sur lesquelles sont tracées les points de passage. En randonneur convaincu, je vous confirme que ce procédé est parfait sur le terrain, permettant parfois une meilleure lecture du terrain que la carte. Et l’autre avantage de ces grandes panoramiques c’est d’avoir le nom des sommets et cols environnants (et lointains). Et ça, je vous assure, c’est la grande classe de savoir nommer les sommets devant vos amis ébahis (les miens sont adorables, ils font mine de m’écouter)

image

image

Et puis, je l’écrivais en début d’article, ce qui donne le piment supplémentaire à ce guide, vous donnant même l’envie de le lire comme une BD, c’est cet humour, ces mises en scène des auteurs (parfois accompagné d’amis, de la famille).

Morceaux choisis : 

image

image

image

image

image

image

image

J’ai donc adoré la lecture de ce guide comme j’aurais absorbé celui d’un roman ou d’un récit. Je dois même avouer qu’il est fort probable qu’un jour je fasse appel aux services des frères Vallot pour une initiation escalade dans leur fief Queyrassin. Je vous confierai alors si ces 2 guides sont aussi facétieux en chair et en os que sur le papier !

Retrouvez “Tous les tours du Viso” des frères Vallot sur le site de la librairie

(Par Pascal)

Voir les commentaires

Incredible India, par Émilie

11/07/14

Entre deux clients, deux réceptions de colis ou deux commandes web à traiter nous nous autorisons quelques instants de lecture(s) dans le bureau pendant 30 minutes. L'idée est forcément de connaître les livres pour mieux vous en parler. Et puis, parfois, l'un de nous prend la plume afin d'écrire une petite chronique. Aujourd'hui, c'est Émilie, notre joker de l'été, qui désire mettre en avant ce livre.

Incredible India, bande dessinée de Georges Bess retrace plusieurs aventures à travers un pays étonnant, déconcertant. De ses paysages magnifiques à ses villes brouillons, sales, vivantes, l’Inde nous révèle son caractère paradoxal. Cette BD est en fait un carnet de voyage. Au long de sa découverte des terres himalayennes, Georges Bess aura tout le temps de penser à sa façon de voyager, à sa façon de vivre. Une introspection qui parle au lecteur, un auteur qui délibérément, concrètement, interpelle son lecteur, l’amène à se poser les mêmes questions que lui.
En somme, « Les promenades d’un rêveur solitaire », sous-titre de cet ouvrage correspond bien aux destins tracés par Bess à travers des villes telles que : Mumbai, Arambol, Candolim, ainsi qu’à l’attitude du lecteur face à ce carnet épistolaire atypique.
Avis aux amateurs de tranches de vie, de rencontres humaines, naturelles, parfois même abruptes.

(Par Émilie)

Voir les commentaires

Clin(s) d'oeil

11/07/14

Ceux qui nous suivent sur instagram ou sur notre page Facebook ont sûrement vu ces derniers clichés. Pour les autres voici la piqûre de rappel des photos prises ces derniers jours

image

Enfin, un guide qui s'adresse aux voyageurs de la route (combi, transporter…) qui souhaitent fuir les flux touristiques mais qui cherchent les bonnes combines de ce genre de voyage afin de ne pas être totalement dans l'aventure. “Jamais sans mon Kmion”, de Martine Camillieri (Éditions de l'épure)

image

Petit dessin reçu au courrier aujourd'hui. Petit bonheur.

image

Il y a réellement 1001 manières de voyager au Japon (cliché valable pour tous les pays)

image

Bonne nouvelle, cet été il n'y aura pas que des barbus à travailler à la librairie du voyage

image

À chacun son été ! Que le votre soit doux, ensoleillé et surprenant

image

Le nouveau magazine “Bouts du Monde” vient de paraître. Une perle, comme d'habitude

Voir les commentaires

Vos devoirs de vacances

02/07/14

Robin, notre apprenti (qui s'est déjà présenté ici même) se lance dans un projet pour son mémoire de fin d'année prochaine (BP Libraire à l'UCO de Laval).
Récupérer, collecter des informations sur le contenu de nos guides et pointer les erreurs éventuelles. L'idée sera de pouvoir associer votre expérience, vos retours quand nous vous vendrons un livre pour votre voyage. Il sera également curieux de voir comment les éditeurs traiteront les retours que nous leur ferons.

Voir les commentaires

Horaires de trains en Europe

19/06/14

image

Je vous présente le guide le moins glamour de la librairie. Pas de photo, impression sur papier ultra fin, des tableaux, des chiffres, une taille de police minuscule…et pourtant c'est une fabuleuse source et le compagnon idéal des voyages en train en Europe (notamment ceux qui possèdent le Pass Interail). Le principe est de lister les horaires de tous les trains jusqu'à fin décembre 2014, le travail de recherche est impressionnant…et les erreurs ne doivent pas être nombreuses.

Ce guide possède derrière lui une sacré histoire. Autrefois publié par les éditions anglaises Thomas Cook, c'est un collectif de passionnés qui a souhaité reprendre la suite (ce sont même pour la plupart des anciens “récolteurs d'informations pour Thomas Cook”), il s'agit là de leur première édition saisonnière.

Bien-sûr, à l'heure du web il est logique que la demande sur ce guide ait énormément baissé (pas comme son prix d'ailleurs !) mais il reste l'outil le plus pratique pour organiser, planifier, comprendre ses déplacements ferroviaires. 

Le guide des horaires de train en Europe se trouve sur le site de la librairie

Voir les commentaires

Do you speak touriste ?

14/06/14

Cette semaine, 2 belles nouveautés ont retenu notre attention.
Une collection consacrée aux guides de conversation pour les enfants vient de voir le jour (Ed.Bonhomme de chemin), c'est une excellente initiative que nous saluons et encourageons. L'idée est de présenter les grandes phrases utiles en voyage accompagnées de pictogrammes simples à comprendre. Cette petite maison d'édition se consacre exclusivement à la conception de guides pour enfants, je crois pouvoir affirmer que nous soutenons leurs projets, en possédant et suivant leur catalogue, depuis leurs débuts !

Puis, attendu depuis fort longtemps, voici le guide qui relie à vélo Saint Malo à Roscoff (avant d'embarquer par Ferry vers l'Angleterre pour finir cette belle boucle nommée le Tour de Manche). C'est le second et dernier tome d'un projet (Le Tour de Manche à vélo) initié par l'éditeur Itinérance à Vélo. Là encore, petit éditeur deviendra (peut-être) grand et nous aurons aussi été derrière eux dès la création de leur premier consacré à la première partie de la Vélodyssée.

Voir les commentaires

Les enveloppes voyageuses

10/06/14

image

Nous ne connaissons pas Soizic.
Enfin, nous la reconnaissons comme ces quelques clients qui passent régulièrement à la librairie avec cette bonne humeur communicative dont nous aimons nous nourrir. Mais, rien de plus, nous n'avons pas à rentrer dans l'intimité des gens par des questions trop personnelles, des allusions qui pourraient paraître déplacées. 
Soizic, son truc à la librairie, ce sont les carnets Moleskine.
Papier spécial pour aquarelle.
Elle teste les formats.
L'autre jour, sûrement par inadvertance, elle en ouvre un pour m'expliquer pourquoi le grammage du papier était important par rapport à son besoin artistique. Alors qu'elle me vantait les avantages de l'un ou l'autre papier, tel un homme dans toute sa splendeur, mon cerveau n'a pu se focaliser que sur une chose, laissant Soizic seule dans ses explications. Ses dessins. De manière furtive, elle m'en a délivré quelques esquisses, j'étais à la fois impressionné, ébloui et en admiration.
Finalement, une fois la librairie quittée, nos carnets (qu'ils soient Moleskine ou d'une autre marque) prennent réellement vie dans les mains des artistes qui les apprivoisent. Par pudeur, elle ne m'en a libérées que quelques pages, par respect je n'ai pas insisté pour en voir plus (…mais bon sang, j'en mourais d'envie !).
Bref, un (petit) pas dans la relation libraire/client a été franchi et Soizic, lors de ses récents achats de carnets, s'est permise de suggérer que nous participions au projet qu'elle a mis en place avec sa librairie fétiche, à Chateaugiron. J'ai adoré.

La boîte aux lettres des enveloppes voyageuses

Donc, après cette longue introduction, voici l'idée du projet artistique qu'il était impossible de refuser. Une jolie boîte aux lettres a été conçue par Soizic avec un concept simple qu'elle explique parfaitement sur ses marque-pages :

image

Voilà, cet été, que vous partiez dans la campagne française ou à l'autre bout du monde vous pourrez faire plaisir à un(e) inconnu(e) en venant récupérer une enveloppe dans la boîte aux lettres prévue à cet effet…ou l'inverse…si vous êtes curieux de recevoir du courrier d'un ailleurs, venez glisser dans la boîte aux lettres une enveloppe (avec un timbre à l'intérieur).
Je suis heureux de savoir que notre librairie sera le trait d'union de ses échanges.
Ici, le blog consacré au projet
Là, le blog de Soizic

Voir les commentaires

<< Page précédente1234567891011121314151617181920Page suivante >>